Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
psychologie du comportement - bruno oberti

Psychologie du comportement

Il est rare que l’on remette en question nos comportements, ce qu’on remet en question, c’est le comportement des autres, de son mari ou des assistantes scolaires...
Que faire : continuer encore ces mêmes comportements automatiques ou choisir de faire autrement et reprendre le contrôle ?

Comportement automatique ou maîtrisé ?

Vous avez pu remarquer que nous réagissons exactement tout le temps de la même manière face à différents événements à peu près similaires.

"A chaque fois que je rentre chez moi après 20h et que mon mari me dit que je rentre tard, alors je me mets dans une colère monstre en lui répondant que oui, j’ai travaillé toute la journée et que s’il n’est pas content, il aurait pu à la place venir me chercher… Parfois même il n’a même pas besoin de me le dire, rien que son regard suffit à me faire réagir de cette façon. Autant dire que cette soirée que j’espérais apaisante ne s’annonce pas comme telle. Lui dit que je m’emporte vite, que j’ai le sang chaud, que je suis parano …"

En psychologie, nous parlerons de comportement ou de caractère, de tempérament, voire de personnalité.

Il y a aussi Geneviève B. qui arrive systématiquement la dernière au centre de loisirs pour chercher sa fille et qui est persuadée que tout le monde la regarde en sdisant qu’elle est une mauvaise mère (il en est de même pour les pères aussi) qui ne se soucie guère de son enfant. Alors elle se confond en excuses et en explications interminables auprès des assistantes scolaires pour son arrivée tardive… D’ailleurs elle passe la plupart de son temps à avoir ce comportement-là, celui de se justifier sans cesse.

Nos journées, notre vie, sont remplies de ces comportements.

Il est rare que l’on remette en question nos comportements d’ailleurs, ce qu’on remet en question, c’est le comportement de son mari ou des assistantes scolaires.
Que faire donc ? Continuer encore ces mêmes comportements automatiques ou choisir de faire autrement ?

Ralentissons et observons ce qu’il se passe

C’est ce qu’on appelle en psychologie, l’analyse fonctionnelle.

L’analyse fonctionnelle cherche à identifier les antécédents et les conséquences des comportements problèmes.

Son but est de faire ressortir les liens fonctionnels entre les comportements et leurs contextes afin de permettre d’agir… dans le but de modifier ces comportements ( B.Schoendorff contextpsy, J. Grand, MF. Bolduc ).

Mis à part le cas où mon mari soit pervers et qu’il veuille intentionnellement me faire du mal, ou que les assistantes maternelles soient réellement jugeantes et ne connaissent en rien la réalité des impératifs du travail ou des complications des transports, il est possible pour nous de changer nos comportements. Et pour cela donc ralentissons et observons.

F. Battistoni, un collègue psychologue et expert en Thérapie ACT, propose la métaphore du Balancier de Newton :

Analyse du comportement

Au départ les 5 boules sont stables.

Et puis arrive l’insight, la 1ere boule à droite, j’entends mon mari me dire que je rentre tard. Cet insight vient cogner la boule P celle des pensées.
Il y a toutes sortes de pensées qui peuvent arriver comme « mais il le fait exprès, il sait bien que c’est compliqué en ce moment avec mon directeur ? «

Cette boule P vient à son tour cogner la boule E, les émotions, et ici dans ce cas, la colère pourrait apparaître.

Qui à son tour vient cogner la boule S des sensations, je sens mon rythme cardiaque s’accélérer.

Contrairement au balancier de Newton cette dernière boule ne vient pas toucher la suivante, celle de la réaction, ou du moins pas encore…

Elles vont continuer à s’entrechoquer toutes les trois. La S va cogner à nouveau dans le sens inverse cette fois ci vers la boule E. Ce rythme cardiaque qui s’emballe va augmenter ma colère d’un cran, qui à son tour cogne dans la boule P pour me dire que "à chaque fois c’est la même chose, il ne pense vraiment qu’à lui."

Et le cycle repart encore … E : tristesse. S : des larmes. E : injustice. P : "la prochaine fois je rentrerai encore plus tard" … etc. , jusqu’à ce que tout cela amène à déclencher la boule de la réaction pour arrêter ce cycle infernal en hurlant par exemple : "t’es juste capable de critiquer, tu aurais pu faire à manger en attendant, mais non tu n’y penses jamais !"

Psychologie du comportement

Les comportements automatiques sont comme des réflexes, ils se produisent très rapidement en une fraction de seconde. Mais quand ils ont fini de se produire, on en vient à la conclusion que c’est fatigant d’adopter toujours ces même réactions de colère, ou de justification.

De plus le conjoint de cette femme à ce moment-là, qui n’a pas eu accès à ce que nous venons d’observer dans la brève analyse comportementale, a très peu de motivation à en rester là. Lui aussi va en découdre, pour lui aussi son balancier de Newton va opérer et, de ce fait, une suite de comportements va en découler.

Alors que faire ?

Pour observer le mécanisme de nos comportements, nous pouvons ralentir et en ralentissant nous passons donc du mode pilotage automatique à un pilotage manuel, nous reprenons le contrôle de nos comportements en nous donnant l’opportunité de choisir.

Quelle réaction je veux choisir d’avoir ?

Mon mari ne changera pas, les assistantes scolaires de l’école de la fille de Geneviève B. n’ont aucune raison de changer non plus… mais moi, oui, je peux changer, vous oui, vous pouvez changer. Et cela s’entraîne.

Bien entendu inutile d’attendre une situation difficile pour commencer, cela ne fonctionnera pas, nous pouvons commencer à nous entrainer dés maintenant par des situations simples et banales. Et comme tout entraînement, au fur et à mesure nous acquérons de nouvelles compétences, de nouveaux comportements.

Nous devenons des as du pilotage manuel !

Vous commencez quand ?

Bruno Oberti 

Vous avez besoin d'une thérapie courte pour apporter du changement dans votre vie, travaillons-y ensemble.

Scroll to top