Thérapie comportementale et cognitive, TCC

TCC de 3ème vague

3 niveaux, les comportements, les cognitions et les émotions
Un comportement peut se définir comme une suite d’actions, une conduite, on parle de séquence comportementale. Les cognitions sont relatives à la pensée, aux processus mentaux, aux traitements de l’information. Les émotions (peur, honte, tristesse, colère, anxiété …) sont caractérisées par des ressenties, des sensations, soit inconfortables, désagréables, ou soit au contraire très agréables, plaisantes. Les thérapies comportementales et cognitives ont pour but de modifier le comportement problématique, ainsi que les facteurs déclenchants associés. Les TCC ont apporté à au champ de la psychothérapie une approche scientifique. Elles utilisent des méthodes, des protocoles bien établis et validés pour soigner les patients en souffrance psychologique. Ces techniques thérapeutiques se situent au niveau du comportement, des cognitions et des émotions.

Trois grandes étapes des thérapies comportementales et cognitives
Nous appelons cela les trois vagues.
La première vague, c’est le comportementalisme issu de la psychologie de laboratoire dite expérimentale avec des auteurs comme Pavlov, Skinner.
La deuxième vague celle du cognitivisme avec Beck, Ellis, considère que ce sont nos pensées automatiques inconscientes qui sont à l’origine de nos comportements dysfonctionnels et que la thérapie peut corriger, modifier ces pensées, ces croyances. Enfin la troisième vague est celle qui est toujours en pleine actualité pour les TCC, ces thérapies sont en train de s’écrire en ce moment. https://tcc.apprendre-la-psychologie.fr/historique.html Les limites sont encore très floues, mais toutes font une grande place à la pleine conscience (mindfulness), et aux processus émotionnels. Certaines thérapies comme la thérapie des schémas de Young, l’ACT (Hayes, Wilson …) en sont les chefs de file.

 

Une thérapie comportementale et cognitive de troisième vague : la thérapie des schémas

Elle est développée par Young dès 1990. C’est une méthode intégrative.
Pour le citer : Elle est une expansion des concepts et traitements cognitivo comportementaux habituels et rassemble des éléments issus de différentes écoles (TCC classique, Gestalt, psychanalyse …) en un modèle thérapeutique riche et unificateur. http://www.schematherapy.com
Les deux grandes notions sont les schémas et les modes.
Le schéma est un modèle, une croyance, qui s’impose à nous par notre expérience, notre histoire. Celui-ci est mis en place très tôt dans notre vie et s’ancre au fil du temps. Ceci explique pourquoi nous reproduisons toujours les mêmes comportements et que souvent nous avons l’impression que l’histoire se répète. Young dénombre dix-huit schémas différents.
Viennent ensuite les modes. Ce sont des états émotionnels, des réactions instantanées que nous produisons en réponse à un évènement. N’importe quel évènement peut réactiver un mode et de ce fait une réaction qui serait fonctionnelle ou non. La aussi il existe plusieurs modes, dix exactement.
L’observation, la prise de conscience des schémas et des modes par le patient, l’entrainement dans l’ici et maintenant par le thérapeute vont favoriser l’apprentissage de nouveaux comportements plus adaptés.

La notion de durée dans les thérapies comportementales et cognitives est variable et même discutable entre le patient et le thérapeute (chose complètement incongrue pour la psychanalyse). Cela peut être des thérapie courtes (entre 10 et 20 séances) ou moyennes (durée de 1 à 2 ans). Il y a aussi des thérapies ultras courtes (3 séances) comme la FACT, focused acceptance commitment thérapy.

Vous avez besoin d'une thérapie courte pour apporter du changement dans votre vie, travaillons-y ensemble.

Scroll to top